Kinshasa

La ville imaginaire

Le concept singulier et la présentation de cette exposition, l'association des textes de Filip De Boeck et des photos de Marie-Françoise Plissart, lui ont valu le Lion d'or de la dernière Biennale d'architecture de Venise. Ce projet Kinshasa, la ville imaginaire invite à poser un regard au-delà de l'architecture et à faire fi de la critique architecturale narcissique. En tant que capitale de l'ancien Congo belge, Kinshasa occupe une place importante dans l'histoire de l'architecture et de l'urbanisme belge. Mais en tant que ville post-coloniale, c'est une modernité d'un autre genre qui surgit. L'infrastructure urbaine y est déterminée par le manque et l'absence. C'est pourquoi l'exposition ne souligne pas tellement l'infrastructure matérielle ou l'héritage de l'urbanisme colonial mais présente la ville comme un espace mental: Kinshasa au-delà de la réalité visible, géographique et physique. Dans un champ complexe de stratégies de survie et de fond religieux, dans une ville qui, à défaut de moyens, invente une architecture du degré zéro, l'organisation urbaine peut à peine être abordée sous l'angle architectural.
Dates
[open/close]Plus d'infos sur les dates et heures
Ouverture: Vendredi 03.06.2005
Jours suivants
...
Date de clôture: Dimanche 04.09.2005
Lieu
Accès
Rue Ravenstein
Remarque
Accès gratuit
Avec le soutien de la Direction générale de la Coopération au Développement et sous le Patronage de Armand De Decker, Ministre de la Coopération au Développement.
En collaboration avec: Ville de Bruxelles
 
Marie-Françoise  Plissart    Kinshasa, 2000  'Kinshasa, the imaginary city'
Marie-Françoise Plissart Kinshasa, 2000 'Kinshasa, the imaginary city'
Voir aussi:
    Share/Save/Bookmark