24

Seyed Kamaleddin Hashemi dramaturgie, mise en scène, vidéo, éclairages – Seyed Jamal Hashemi assistance mise en scène, texte – Shiva Falahi comédienne – Sonia Sanjari comédienne – Mohammad Abbasi comédien – Kazem Sayahi Saharkhiz comédien – Ankido Darash créateur son – Hamed Nejabat comédien – Danial Tayebian vidéo – Negar Nemati costumes

Dans ce poème épique iranien, le metteur en scène Seyed Kamaleddin Hashemi dresse le portrait de cinq réfugiés, cachés dans un bois à la frontière entre deux pays. À l’instar d’Ulysse dans l’épopée d’Homère et d’Esfandiyar, le héros du poème épique perse  « Shâhnâmeh », nos cinq personnages doivent surmonter des obstacles pour rejoindre leur destination. La frontière – floue et imprécise – symbolise l’enfer. Et même s’ils chuchotent, leur voix intérieure est clairement audible. Une odyssée physique mais aussi un voyage vers la délivrance. 

 

PROGRAMME 27.01 - 19:00 (Terarken)
La perpétuelle odyssée

BOZAR et le KVS unissent leurs forces pour nous proposer une double programmation : le metteur en scène iranien Seyed Kamaleddin Hashemi présentera son œuvre On Which Wind Will You Ride? (Quel vent t’emportera ?) au Palais des Beaux-Arts. Cette histoire de cinq migrants renvoie tant à Ulysse, le héros de l’épopée grecque de L’Odyssée, qu’à Esfandiyar, le héros du poème épique perse Shâhnâmeh. Une semaine plus tard aura lieu la première d’Odysseus, een zwerver komt thuis au KVS, une pièce pour laquelle Patrick Lateur a rédigé une toute nouvelle traduction de L’Odyssée d’Homère.

Le philologue classique Patrick De Rynck s'entretiendra en néerlandais avec le philologue David Rijser et Patrick Lateur au sujet de « la perpétuelle odyssée » et des thèmes, toujours très actuels, du voyage (intérieur), du retour et de la fuite. Un exemple « d’antiquité toujours neuve » à laquelle David Rijser a consacré un ouvrage. La pièce sera suivie d’un Q&A avec le metteur en scène Seyed Kamaleddin Hashemi.

20:30: représentation (Studio)
22:00: Q&A avec Seyed Kamaleddin Hashemi

PROGRAMME 28.01 - 20:30 (Studio)
Exceptionnellement il n'y aura pas d'introduction le 28 janvier

 

Les orateurs du 27 janvier:

David Rijser (1956) est philologue. Il enseigne à l’Université d’Amsterdam et publie régulièrement dans les médias des articles sur l’Antiquité et l’histoire de la culture, notamment dans le NRC Handelsblad. En 2012, il a publié une étude sur les liens entre les beaux-arts et la littérature à la Renaissance, Raphael’s Poetics : Art & Poetry in High Renaissance Rome. En mars 2016 est paru son ouvrage traitant de l’empreinte laissée par l’Antiquité et les classiques sur des périodes plus récentes, en particulier la Renaissance et la culture contemporaine. Een telkens nieuwe oudheid. Of : hoe Tiberius in New Jersey belandde (AUP) fut accueilli avec beaucoup d’enthousiasme par la presse.

Patrick Lateur (1949) est philologue, traducteur, poète et anthologiste. Une  sélection de ses poèmes est parue dans la série Parnassus de la maison d’édition P : In tegenstroom (2015). Athenaeum a publié en 2016 sa traduction de l’Odyssée d’Homère, formant un diptyque avec celle de l’Iliade, couronnée en 2013 par le Prix de la culture de la Communauté flamande pour les Lettres.

Seyed Kamaleddin Hashemi (1976) a grandi à Chiraz, en Iran. Il est auteur, acteur, metteur en scène et directeur de théâtre. En 1995, il a rejoint le Mehr Theatre Group. En 2006, il a écrit It’s a Good Day to Die, une pièce consacrée à la guerre Iran-Irak, qui a été censurée. Le tremblement de terre à Bam lui a inspiré Half-Open Doors. La première d’On Which Wind Will You Ride a été présentée à Fribourg en 2015.