18

La perspective de la peinture populaire congolaise est-elle mathématiquement correcte ? Ou fait-elle penser à la représentation en arête de poisson des Primitifs flamands ou à la perspective inversée des icônes byzantines ? Certainement, il existe un rapport de type géométrique. Et peut-être cette approche mathématique peut-elle aussi contribuer à valoriser cet art pictural dit « naïf » ?


Dirk Huylebrouck est Docteur en algèbre linéaire (Université de Gand). Après avoir enseigné au Congo, au Burundi, au Portugal et à la Maryland University Europe, il enseigne depuis 1996 à la Faculté d’Architecture de la KU Leuven et à Sint-Lucas. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages.