31

On associe souvent le Portugal à des écrivains tels que Fernando Pessoa ou José Saramago. Pourtant, le pays regorge de talents littéraires. BOZAR et l’Instituto Camoes consacrent une soirée à trois générations d’écrivains portugais et invitent Dulce Maria Cardoso, Miguel Miranda et Valério Romão à évoquer l’écriture en temps de crise. Au Portugal, les régimes coloniaux et totalitaires ont marqué des générations d’auteurs. Mais quel est l’impact des crises politiques et économiques actuelles sur les écrivains portugais ? Quelles histoires une ancienne puissance coloniale telle que le Portugal peut-elle raconter dans le monde postcolonial d’aujourd’hui ? De grands esprits littéraires tenteront d’apporter une réponse à ces questions dignes d’intérêt.
La rencontre sera modérée par Joaquim Pinto da Silva, directeur de la librairie Orfeu.
À notre grand regret, Teolinda Gersão a annulé sa venue.

Dulce Maria Cardoso (1964) a passé son enfance à Luanda, en Angola, où ses parents se sont installés après sa naissance. En 1975, après la Guerre d’indépendance angolaise, sa famille est rentrée au Portugal. Elle a étudié le droit à l’Université de Lisbonne et travaillé comme avocate avant de se consacrer entièrement à son travail d’écriture. Ses œuvres ont été récompensées par le Grand Prix Acontece de Romance, le Prix de littérature de l’Union européenne et le Pen Club Award portugais.

Miguel Miranda est né à Porto en 1956. Il est l'auteur de romans - notamment policiers. Son œuvre a été récompensée par plusieurs distinctions dont celui de l'Association des écrivains portugais et le Prix Caminho consacré à la littérature policière.

Depuis la parution de son premier roman en 2012, Valério Romão (1974) est l’une des voix les plus importantes de la littérature portugaise actuelle. Il a écrit des romans, des recueils de nouvelles et des pièces de théâtre. Ses nouvelles ont été publiées par le célèbre magazine britannique Granta et adaptées au cinéma par Gonçalo Waddington, un acteur et réalisateur de renommée internationale. La traduction française de son roman Autismo (2016) a été nominée pour le Femina Award.