29

Ils ont traversé les mers Egée et Méditerranée sur des canots de fortune. Ils ont rampé sous des barbelés aux frontières de la Syrie, de la Turquie et de l’Europe centrale. Ils ont marché péniblement sur les routes poussiéreuses d’Irak et de Syrie tandis qu’autour d’eux éclataient bombardements et combats. Ils ont attendu dans des camps de réfugiés en Jordanie et en Grèce ou dans des centres d’accueil improvisés à Belgrade. Ils ont tremblé de froid sur les routes glacées au milieu de l’hiver dans les Balkans. Et au bout du compte, ils se sont retrouvés confrontés aux visages souriants de bénévoles, aux foules menaçantes ou à l’indifférence. 
 

L’AFP les a suivis dans leur périple pour témoigner de leurs espoirs, leurs déceptions, leurs joies, leur dignité et leurs épreuves.