17

Amir Nizar Zuabi directeur artistique, choix textes – Khalifa Natour dramaturgie, acteur – Henry Andrawes comédien – Wael Wakeem comédien – Amer Hlehel comédien – Adeeb Safadi comédien – Faraj Suleiman Musicien – Samar Haddad King chorégraphie – Muaz Jubeh création lumières – Khawla Ibraheem chef de production

Rencontre entre la tristesse et le cliché. Nous suivons l’histoire d’une famille palestinienne au fil des trois jours de deuil traditionnels. Dans ce rituel rigide de répétitions et de petits gestes humains, le dramatique et le quotidien s’affrontent pour dévoiler les profondeurs d’une communauté. Le texte parlé et le chœur d’hommes a cappella tissent une toile de souvenirs partagés, de rêves éveillés, de grandes discussions et de petites réconciliations. Parce que les morts doivent être honorés, et parce que la vie doit être vécue.

Amir Nizar Zuabi est sans aucun doute l’un des plus importants metteurs en scène du Moyen-Orient. Sa première représentation à Ramallah lui a immédiatement valu un succès international. Il a notamment travaillé avec le Young Vic Theatre et la Royal Shakespeare Company en Grande-Bretagne. Il a mis en scène un Samson et Dalila (2009) controversé et ouvertement politique à l’Opéra flamand et fondé la ShiberHur Theatre Company en 2008.