18

Les années 1960 et 1970 furent deux décennies décisives au cours desquelles les cinéastes indépendants interrogèrent les conventions cinématographiques. La London Film-Makers' Co-operative fut fondée en 1966 pour soutenir ce travail réalisé à la frontière de l'art et du cinéma.

Malcolm Le Grice, Guy Sherwin et William Raban furent à la base de ce mouvement. Abordant le cinéma au départ de préoccupations plastiques, ils proposent de nouvelles formes de cinéma, articulées dans des oeuvres qui se distinguent à la fois par leur rigueur formelle et une grande finesse dans l'approche. Au lieu du dispositif cinématographique classique, ils combinent notamment l'usage de plusieurs projecteurs, le recours à des surfaces originales en guise d'écrans, et intègrent dans leur travail des éléments de performance live, qui font de chaque projection une expérience unique nécessitant la présence du cinéaste.

Redécouvert lors de récents festivals (Festival de Rotterdam, Kill Your Timid Notion à Dundee, European Media Art Festival d'Osnabrück, séances Light Cone à Paris), ce travail à la force visuelle intacte apparaît aujourd'hui comme fondateur, et suscite un vif intérêt à l'heure où les liens entre cinéma et arts plastiques sont de plus en plus étroits.

Voir aussi : Shoot Shoot Shoot, 13 et 14 juin, Musée du Cinéma (bis)

Précédemment