18
La route du Soleil-Levant

Luís Cardoso auteur – Pedro Rosa Mendes auteur

La route du Soleil-Levant

La route du Soleil-Levant

La route du Soleil-Levant

Luís Cardoso auteur – Harrie Lemmens animateur – Pedro Rosa Mendes auteur


Voyages en de sanglantes latitudes

Le 8 décembre, nous achevons notre voyage dans la région lusophone du Timor oriental. Qui, mieux que Luís Cardoso, originaire du Timor oriental, et Pedro Rosa Mendes, portugais, peuvent faire la lumière sur les interactions et conflits entre pays, identités et cultures ? Depuis la Révolution des Œillets, Cardoso est banni de Lisbonne. Mendes est l'auteur de l'explosif récit de voyage Baie des tigres et correspondant de l'agence de presse portugaise Lusa au Timor oriental. Wordsong clôture la soirée et la série avec un concert pop multimédia.

C'est sans aucun doute au Timor oriental que les retombées de l'Empire portugais se sont fait ressentir le plus longtemps. En 1975, le pays se défait de l'autorité portugaise. L'indépendance durera 10 jours au maximum. L'armée indonésienne ne tarde pas en effet à envahir le territoire. Un tiers de la population périra dans les premières années de cette sanglante occupation. Ce n'est que le 20 mai 2002 que le Timor oriental regagne son indépendance. Mais il faudra au pays attendre encore cinq ans pour avoir un premier président élu démocratiquement, José Ramos Horta, prix Nobel de la paix en 1996. Avant son élection, il dit dans une interview avec Gie Goris, à propos du nationalisme des Timorais orientaux : "ce nationalisme n'existe que depuis 1975, depuis l'occupation par l'Indonésie. L'identité nationale s'était bien construite au cours des siècles précédents. L'apport portugais et la religion catholique avaient conféré une identité commune aux différents peuples. Mais la diversité a - fort heureusement - su être préservée en grande partie. Les Timorais des montagnes, par exemple, ne voient pas d'inconvénient à prier avec le chapelet ou assister à la messe, puis à sacrifier un poulet et en boire le sang dans le cadre d'un rituel indigène. Les Timorais ont su intégrer leurs coutumes propres aux éléments occitendaux".

Mythe et réalité
Le Timor oriental (littéralement : l'orient de l'est), tel est le sujet des écrivains Luís Cardoso et du Portugais Pedro Rosa Mendes. Dans Une île au loin Luís Cardoso associe des souvenirs personnels, décrits de manière extrêmement crue, à l'univers foisonnant, magique des Timorais. La littérature du Timor oriental est une littérature orale. L'histoire est indissociable du mythe et de la survivance. Ou, comme le formulait l'écrivain José Eduardo Agualusa : "Luís Cardoso écrit comme il écrit, parce qu'il est Timorais et que dans son pays, le mythe et la réalité, l'histoire et l'Histoire, le rêve et la vie s'entremêlent de manière indistincte".
Le voyage impossible que Pedro Rosa Mendes entreprit en 1997 est tout aussi hallucinant : c'est un voyage à travers le continent africain, de l'Angola au Mozambique, d'une côte à une autre côte, d'une ex-colonie portugaise à une autre. Dans la préface de la Baie des tigres, il dit tout de go: "Ces pages constituent l'atlas pour lire ce livre: la carte affective d'une route dont les lieux portent les visages des gens et où l'espace et le temps sont les coordonnées les plus fréquentes. Tout le monde m'avait prévenu que la guerre régnait encore en ces latitudes. J'ai perdu des compagnons de voyage en chemin. Et je n'aurais jamais pu certifier que j'en reviendrais moi-même. » Aujourd'hui, Pedro Rosa Mendes poursuit son voyage, en franchissant, cette fois, la frontière de l'Asie du sud-ouest.

Kurt De Boodt