29

Comment, à l’heure d’aujourd’hui, présenter les joyaux ethnographiques d’Afrique ? C’est pour répondre à cette passionnante question que le Palais des Beaux-Arts et le Musée royal de l’Afrique centrale à Tervuren collaborent, à l’occasion de la rénovation de ce dernier et de l’actualité africaine de l’été. GEO-graphics, exposition phare de L’Afrique visionnaire, le festival estival du Palais des Beaux-Arts, en est le premier laboratoire. Il s’agit de recontextualiser quelque 220 objets d’une beauté à couper le souffle, issus du Musée ainsi que de collections publiques et privées belges, en les confrontant à des productions contemporaines d’Afrique. Celles-ci auront été choisies par 8 centres d’art, sélectionnés dans toute l’Afrique pour leur rôle actif dans le développement du secteur culturel africain. Leurs directeurs - souvent artistes eux-mêmes - participent de la recontextualisation des pièces anciennes, en décrivant les conditions de création et d’utilisation de l’art dans l’univers urbain d’aujourd’hui. L’occasion pour David Adjaye, directeur artistique du projet et architecte de renommée internationale, d’afficher ses propres photographies des cités africaines. Car, l’on y verrait l’influence de l’environnement naturel sur la production culturelle... En jouant sur la proximité visuelle de ces quatre approches - les pièces anciennes, les créations, la plateforme des centres d’art, la vision du directeur artistique -, le spectateur voit se déployer une nouvelle Histoire et une cartographie inédite de l’Afrique. L’art et la culture en sont le dénominateur commun et le principe moteur d’une coopération et d’un développement original et moderne.

Commissaires: David Adjaye, Anne-Marie Bouttiaux (MRAC), Koyo Kouoh, Nicola Setari.

Liens
Design Museum, London
URBAN AFRICA

Précédemment