18
Les Paladins

Jérôme Correas direction – Sandrine Piau soprano

Ouverture (Scanderberg) François Rebel & François Francoeur
"Que l'éclat de la victoire se répande sur vos jours" (Renaud) Antonio Sacchini
"A-t-on jamais souffert" (David et Jonathas) Marc-Antoine Charpentier
"Je vole Amour" (Les Paladins) Jean-Philippe Rameau
"Tout est prêt" (Scanderberg) François Rebel & François Francoeur
Ouverture (Le tableau parlant) André-Modeste Grétry
"Pauvre Nise" (La bohémienne) Charles-Simon Favart
"Je romps la chaîne qui m'engage" (L'Amant jaloux) André-Modeste Grétry

Les Paladins

Les PaladinsJérôme Correas direction – Sandrine Piau soprano

Ouverture (Scanderberg) François Rebel & François Francoeur
"Que l'éclat de la victoire se répande sur vos jours" (Renaud) Antonio Sacchini
Sarabande - 2 gavottes - 2 tambourins (Les fêtes de Ramire) Jean-Philippe Rameau
"Je vole Amour" (Les Paladins) Jean-Philippe Rameau
"Espoir des malheureux" (Idoménée) André Campra
"Pauvre Nise" (La bohémienne) Charles-Simon Favart
"Je romps la chaîne qui m'engage" (L'Amant jaloux) André-Modeste Grétry

Les Paladins

Les Paladins

"A-t-on jamais souffert" (David et Jonathas) Marc-Antoine Charpentier
"Tout est prêt" (Scanderberg) François Rebel & François Francoeur
"Pauvre Nise" (La bohémienne) Charles-Simon Favart

Les Paladins

Les PaladinsJérôme Correas direction – Sandrine Piau soprano

Ouverture (Scanderberg) François Rebel & François Francoeur
"Que l'éclat de la victoire se répande sur vos jours" (Renaud) Antonio Sacchini
"Enfin, j'ai dissipé la crainte" (Acis et Galatée) Jean-Baptiste Lully
"L'Amour est le dieu de la paix" (Anacréon) Jean-Philippe Rameau
Sarabande - 2 gavottes - 2 tambourins (Les fêtes de Ramire) Jean-Philippe Rameau
"A-t-on jamais souffert" (David et Jonathas) Marc-Antoine Charpentier
"Je vole Amour" (Les Paladins) Jean-Philippe Rameau
"Tout est prêt" (Scanderberg) François Rebel & François Francoeur
"Espoir des malheureux" (Idoménée) André Campra
Ouverture (Le tableau parlant) André-Modeste Grétry
"Pauvre Nise" (La bohémienne) Charles-Simon Favart
"Je romps la chaîne qui m'engage" (L'Amant jaloux) André-Modeste Grétry


Sandrine Piau et Jerôme Corréas associent leur sensibilité et leur goût pour un concert exceptionnel, qui coïncidera avec la sortie d’un CD Naïve. Au programme, un voyage à travers un siècle de musique dans le monde de la tragédie lyrique et de l’opéra-comique, autour des variations amoureuses. Des découvertes, comme Scanderberg de Rebel et Francoeur, ou La Bohémienne de Favart, sont présentées aux côtés de chefs d’œuvres de Rameau ou de l’air renversant « A-t-on jamais souffert… » de David et Jonathas de Charpentier. Le concert sera précédé d’une introduction aux œuvres, animée par Benoît Jacquemin.

Précédemment