— Aujourd’hui à BOZAR ? —
24

Le Cercle de l'Harmonie

Le Cercle de l'HarmonieJérémie Rhorer direction – Vokalakademie BerlinMalin Byström soprano – Riccardo Novaro baryton – Kate Lindsay mezzo – Mari Eriksmoen soprano – John Graham Hall ténor – Emmanuele Giannino ténor

Le Nozze di Figaro, KV 492 Wolfgang Amadeus Mozart

Le Cercle de l'Harmonie

Patricia Petibon soprano – René Schirrer basse

Le Cercle de l'Harmonie

Le Cercle de l'HarmoniePatricia Petibon soprano – Mari Eriksmoen soprano – René Schirrer basse

Le Nozze di Figaro, KV 492 Wolfgang Amadeus Mozart


Quel lien unit Le nozze di Figaro au thème du festival, « Entre ciel et terre » ? À peu près tout… Il y a d’abord la musique de Mozart, un des premiers compositeurs à mettre les émotions au cœur de la musique sans quitter la stricte forme classique mise au point par ses prédécesseurs. Il y a le sujet du livret mêlant intimement la critique sociale et les émois de l’amour : l’Ancien Régime vacille, des femmes de conditions opposées se coalisent contre la jalousie bornée des hommes, les frémissements du désir sont partout. Mais Le nozze, c’est aussi et surtout, l’appel, à travers l’amour entre un homme et une femme, à l’amour universel. Et lorsqu’au terme de la folle journée, la comtesse accorde son pardon à l’époux volage et irascible, lorsque celui-ci se jette à ses genoux, la musique s’élève avec une telle tendresse, une telle plénitude que tous veulent y croire : le bonheur existerait donc, ici, sur cette terre... À la tête du Cercle de l’Harmonie, dont il est le fondateur, Jérémie Rhorer aborde le chef-d’œuvre de Mozart en connaissance de cause ; c’est avec Idomeneo qu’il fit ses débuts, à Beaune, en 2006, et il n’a cessé depuis de creuser le répertoire classique et pré-romantique, et d’en offrir une vision à la fois claire et sensuelle. Vision partagée par une distribution exceptionnelle.