17
Ictus

IctusThomas List flûte à bec – Eva Reiter viole de gambe

Nouvelle œuvre Franck Yeznikian
Lied Heinz Holliger
Montage of spoken word works based on the Voynich Manuscript Michael Schmid
Ligatura-Message to Frances-Marie, The Answered-Unanswered Question György Kurtag
Duet Lorenzo Pagliei
2nd Quartet Jürg Frey
Sus une fontayne Johannes Ciconia
Una Panthera Johannes Ciconia

Ictus

Thomas List flûte à bec – Theresa Dlouhy soprano

Nouvelle œuvre Franck Yeznikian
Darkness awaits us Bernhard Gander
Quatuor #5 Pascal Dusapin
Study 6 Conlon Nancarrow
Duet Lorenzo Pagliei
2nd Quartet Jürg Frey
Sus une fontayne Johannes Ciconia
Amour mà le cuer mis Antonello de Caserta

Ictus

Thomas List flûte à bec – Theresa Dlouhy soprano

2Bad Bernhard Gander
Study 6 Conlon Nancarrow
Montage of spoken word works based on the Voynich Manuscript Michael Schmid
Aquila altera Francesco Landini
Una Panthera Johannes Ciconia

Ictus

IctusThomas List flûte à bec – Theresa Dlouhy soprano – Eva Reiter viole de gambe

Nouvelle œuvre Franck Yeznikian
Nouvelle œuvre Christophe Guiraud
La Lumière n'a pas de bras pour nous porter Gérard Pesson
2Bad Bernhard Gander
Darkness awaits us Bernhard Gander
Quatuor #5 Pascal Dusapin
Lied Heinz Holliger
Study 6 Conlon Nancarrow
Montage of spoken word works based on the Voynich Manuscript Michael Schmid
Ligatura-Message to Frances-Marie, The Answered-Unanswered Question György Kurtag
Z, pour alto, piano et électronique (2003) Jean-Luc Fafchamps
Duet Lorenzo Pagliei
2nd Quartet Jürg Frey
Aquila altera Francesco Landini
En attendant Philippotto de Caserta
Sus une fontayne Johannes Ciconia
Una Panthera Johannes Ciconia
Amour mà le cuer mis Antonello de Caserta


La formule des Liquid Room d'Ictus est désormais connue : la grande salle du Kaaitheater est transformée en archipel de quatre podiums, entre lesquels l'auditeur circule avec son petit tabouret de carton. Éclairage et sonorisation soignées créent une atmosphère lunaire. La soirée est longue, variée, les enchaînements sont souples et inattendus.
Pour sa cinquième édition, Ictus invite l'étonnante compositrice Eva Reiter - également spécialiste de musique ancienne et virtuose de la flûte, de la viole de gambe, de la vielle - ainsi que ses complices Thomas List (flûte à bec) et Theresa Dlouhy (soprano). Des créations d'œuvres nouvelles alterneront avec la polyphonie sophistiquée du XIVe siècle, parfois appelée Ars Subtilior. En fraternisant avec les sortilèges médiévaux, la musique contemporaine dévoilera ici son versant le plus méconnu, pourtant totalement constitutif de son histoire : lorsque l'extrême douceur de l'expression, le raffinement des timbres, les entrelacements de la polyphonie, la variété infinie de l'ornementation fusionnent en quelque « paix du soir ». L'écouteur aux aguets, oubliant les tapages du jour, redécouvre la musique comme art du mi-dire et discipline du Secret.