16
Lithuanian National Symphony Orchestra

Lithuanian National Symphony OrchestraVioleta Urmana soprano

In the Forest Mikolajus Konstantinas Ciurlionis
Der Männer Sippe (Die Walküre, 1. Akt) Richard Wagner
Mort et Transfiguration, poème symphonique, op. 24 Richard Strauss
Liebestod (Tristan und Isolde) Richard Wagner

Lithuanian National Symphony Orchestra

In the Forest Mikolajus Konstantinas Ciurlionis
Wesendonck-Lieder Richard Wagner

Lithuanian National Symphony Orchestra

Modestas Pitrenas direction

Mort et Transfiguration, poème symphonique, op. 24 Richard Strauss
Liebestod (Tristan und Isolde) Richard Wagner

Lithuanian National Symphony Orchestra

Lithuanian National Symphony OrchestraModestas Pitrenas direction – Violeta Urmana soprano

In the Forest Mikolajus Konstantinas Ciurlionis
Wesendonck-Lieder Richard Wagner
Der Männer Sippe (Die Walküre, 1. Akt) Richard Wagner
Mort et Transfiguration, poème symphonique, op. 24 Richard Strauss
Liebestod (Tristan und Isolde) Richard Wagner


Après avoir débuté sa carrière en tant que mezzo, Violeta Urmana est à présent considérée comme l’une des plus remarquables sopranos dramatiques de notre temps. On a pu l’entendre sur les plus prestigieuses scènes du monde dans des rôles tels qu’Aida, Tosca, Sieglinde ou Isolde. C’est un programme Wagner qu’elle proposera au public bruxellois : outre un extrait de la Walkyrie et la Mort d’Isolde, la mezzo lituanienne interprétera les mélancoliques Wesendonck-Lieder. Wagner écrivit ces cinq mélodies sur des textes de Mathilde Wesendonck - épouse d’Otto Wesendonck, homme d’affaires et généreux mécène de Wagner - avec qui il entretenait une relation passionnée alors qu’il travaillait à la composition de Tristan et Isolde, opéra pour lequel les Wesendonck-Lieder auront servi d’esquisses. Placé sous la baguette de son chef Modestas Pitrenas, l’Orchestre Symphonique National de Lituanie interprétera également deux poèmes symphoniques : l’exaltant Mort et transfiguration de Richard Strauss, ainsi que Dans la forêt, une véritable rareté due au compositeur (et peintre) romantique lituanien Ciurlionis.