31
Orchestre National de Belgique

National Orchestra of BelgiumLiza Ferschtman violon

4 Interludes (Intermezzo, op. 72) Richard Strauss
A memoria d'eco (Création mondiale, commande ONB, dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre 14-18 et avec le soutien de la Chancellerie du Premier Ministre et de la Loterie Nationale) Matteo Franceschini
Till Eulenspiegels lustige Streiche, op. 28 Richard Strauss

Orchestre National de Belgique

Dima Slobodeniouk direction

Concerto pour violon et orchestre n° 1, op. 19 Sergueï Prokofiev
A memoria d'eco (Création mondiale, commande ONB, dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre 14-18 et avec le soutien de la Chancellerie du Premier Ministre et de la Loterie Nationale) Matteo Franceschini
Till Eulenspiegels lustige Streiche, op. 28 Richard Strauss

Orchestre National de Belgique

Concerto pour violon et orchestre n° 1, op. 19 Sergueï Prokofiev

Orchestre National de Belgique

National Orchestra of BelgiumDima Slobodeniouk direction – Liza Ferschtman violon

4 Interludes (Intermezzo, op. 72) Richard Strauss
Concerto pour violon et orchestre n° 1, op. 19 Sergueï Prokofiev
A memoria d'eco (Création mondiale, commande ONB, dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre 14-18 et avec le soutien de la Chancellerie du Premier Ministre et de la Loterie Nationale) Matteo Franceschini
Till Eulenspiegels lustige Streiche, op. 28 Richard Strauss


La Néerlandaise - aux racines russes - Liza Ferschtman, lauréate de l’important prix néerlandais Muziekprijs, est une violoniste accomplie. Elle interprète le romantique Premier Concerto pour violon de Sergueï Prokofiev. Une œuvre inhabituelle quant à la forme, car en lieu et place de l’usuelle structure tripartite rapide-lent-rapide, le compositeur a opté pour la trame inverse : lent-rapide-lent. Avant et après, nous entendrons deux œuvres de Richard Strauss. Nous commencerons avec quelques interludes de son Intermezzo, opéra rarement mis en scène, avant d’apprécier le poème symphonique Till Eulenspiegels lustige Streiche, œuvre, quant à elle, parmi ses plus populaires. Le concert sera également l’occasion de la première de l’œuvre écrite sur commande par le jeune compositeur italien Matteo Franceschini.

Précédemment