17

Michael Schønwandt direction

Programme

Symphonie n° 9 Anton Bruckner


ENCADREMENT

14.30 introduction par Benoît Jacquemin (Salon Royal)

La Symphonie n° 9 est le chant du cygne d’Anton Bruckner. Lorsqu’il quitta ce monde, à l’âge de 72 ans, il avait déjà travaillé pas moins de dix ans à cette œuvre. Il ne put achever que trois des quatre parties prévues, et la dernière nous est parvenue sous la forme d’un beau brouillon. Avec sa dernière symphonie, Bruckner fait entrer la musique du XIXe siècle dans le XXe siècle. Le compositeur perpétue l’héritage du Tristan et Iseult de Wagner et y intègre tous les éléments innovants de  Stravinski, de Bartók et de la Deuxième École viennoise (Schönberg, Berg, Webern). Le Danois Michael Schønwandt, chef d’orchestre de l’Opéra Orchestre National de Montpellier, est l’homme qu’il nous fallait pour mener à bien ce concert dans le cadre du Klarafestival.   

L’écrivain Wessel te Gussinklo partage sa passion pour Anton Bruckner dans la série The Space between the Notes à l’occasion de plusieurs concerts consacrés au compositeur en 2016.