17

Ferdinand Bruckner texte – Data Tavadze mise en scène – Nika Pasuri musique – Tornike Gogrichiani comédien – Keta Shatirishvili comédienne – Magda Lebanidze comédienne – Salome Maisashvili comédienne – Giorgi Sharvashidze comédien – Paata Inauri comédien – Maia Sakhltkhutsishvili actrice – Kato Kalatozishvili actrice – Natuka Kakhidzei actrice

Pour cette nouvelle création, le jeune metteur en scène de théâtre géorgien Data Tavadze s'est inspiré d'un texte écrit en 1926 par l'auteur austro-allemand Ferdinand Bruckner (1891-1958), intitulé Krankheit der Jugend. Dans le Vienne de l'entre-deux-guerres, six étudiants et une bonne partagent une maison et entretiennent des relations pour le moins turbulentes. Ils représentent les différentes classes sociales d'une société en déclin, privée, comme eux, de tout objectif ou motivation. Pain is Youth est un portrait peu réjouissant d'une génération perdue, qui vit sans valeur et accueille à bras ouverts tout ce qui représente une échappatoire au désespoir et à l'ennui. De passions débridées en brutalités impitoyables, des cœurs, des destins, des vies sont brisés. Pour Tavadze, Pain is Youth ne fait pas seulement référence aux guerres mondiales du XXe  siècle, mais aussi à l'histoire de la Géorgie post-soviétique et, de façon plus universelle, à toutes les générations « perdues ».

Introduction (en anglais) par Julie Rodeyns à 19h00

 


Data Tavadze vient d'une famille géorgienne très réputée dans le monde du théâtre. Au cours de la saison précédente, BOZAR l'avait déjà invité à présenter son adaptation des Troyennes d'Euripide (2013), une production qui abordait la guerre vue par les femmes. Avec Pain is Youth, il fait à nouveau le choix d'un texte de théâtre classique pour illustrer une période de crise perçue par une minorité, cette fois celle des jeunes.