17

La Belge Miet Warlop, une artiste visuelle émergente, clôturera l’exposition sur Yves Klein à BOZAR (Bruxelles) avec la performance très attendue Mystery Magnet.

À l’occasion du vernissage de Yves Klein. Le Théâtre du Vide, le public avait déjà pu la voir traverser le Palais des Beaux-Arts à dos d’homme-cheval, dans le cadre de la performance Horse. A man, a woman, a desire for adventure. Lors du finissage de Pol Bury. Time in Motion, elle avait investi les salles d’exposition avec The Board.     
BOZAR propose une vaste série de performances autour de l’exposition consacrée à Yves Klein et ce n’est bien sûr pas un hasard. Au cours de sa brève mais brillante carrière, Klein lui-même a ébloui le monde de l’art avec ses performances, de ses démonstrations de judo à ses fameuses Anthropométries, utilisant des corps humains imprégnés de son éclatant IKB comme pinceaux.

Ce programme de performances de pointe inclut des artistes belges et étrangers. Qu’ils adoptent une approche plus théâtrale ou plus visuelle, tous font fi des frontières entre les disciplines artistiques. Ils ont donc toute leur place à BOZAR, qui depuis sa création se veut un lieu où coexistent les diverses formes artistiques – musique, arts visuels, performance, cinéma, architecture. À une époque où les white cubes deviennent des black boxes et vice versa, une manière plus transversale de présenter l’art est essentielle.

BOZAR est riche d’une longue expérience de happenings et performances avant-gardistes. Le Palais ouvre en effet ses espaces sacrés aux déclarations artistiques, voire même aux perturbations. Depuis les années 70, quand Marcel Broodthaers a fait venir un chameau vivant du zoo d’Anvers pour une promenade à travers le bâtiment, aux récentes performances de Sadaharu Horio (exposition sur l’art japonais) ou Tino Seghal et Boris Charmatz (rétrospective sur Daniel Buren), BOZAR poursuit sur cette voie, effaçant ainsi la frontière entre espace d’exposition et espace de performance.

Toutes les performances organisées dans le cadre de Yves Klein. Le Théâtre du Vide ont été filmées et sont projetées dans les salles d’exposition, suivant ainsi l’exemple de Klein lui-même, qui a enregistré plusieurs de ses performances, immortalisant ainsi ces œuvres éphémères. Ces enregistrements ont à leur tour acquis le statut d’œuvre d’art et sont présentés au même titre que ses peintures et sculptures.

Miet Warlop (°1978) vit et travaille à Gand, Berlin et Bruxelles. Avec la performance Mystery Magnet, elle nous entraîne dans un monde de représentations fragiles et libère une série de créatures, sculptures et tableaux vivants dans le Hall Horta du Palais des Beaux-Arts.

On ne peut imaginer meilleure manière de rendre hommage à Yves Klein et de vivre les derniers jours de cette exposition à BOZAR.


  • — publié le
  • Konekt.Brussels

    BOZAR, la Vrije Universiteit Brussel (VUB) et l’Université Libre de Bruxelles (ULB) ont développé des liens étroits, à la croisée de l’art, de la recherche et de la société. Durant l’année académique et la saison culturelle 2017-2018, les trois institutions passent à la vitesse supérieure.

    lire la suite
    — publié le
  • © Yiqiao Wang

    Connecting Capitals. Appel à participation

    Connecting Capitals : The Intersectionality** of US/Belgium Deaf Heritages and Global Citizenship (L’intersectionnalité** du Patrimoine sourd et de la Citoyenneté mondiale entre les États-Unis et la Belgique) permettra d’élargir la portée du projet Next Generation, Please! au niveau transatlantique, à une époque où le monde en général, et la démocratie en particulier, doivent faire face à des défis qui concernent l’ensemble de la planète.

    lire la suite
    — publié le