12

Au cours de la période 2018-2020, le Palais des Beaux-Arts présente un projet à l’échelle urbaine autour des Maîtres flamands comme Theodoor van Loon, Bernard van Orley et les Primitifs flamands.

Ils vécurent et travaillèrent à Bruxelles, et leur œuvre était résolument ancrée dans la réalité politique et religieuse de leur temps.

Ces expositions permettent au visiteur de faire la rencontre de l’œuvre d’artistes, qui bien qu’encore méconnus, méritent toutefois d’être redécouverts. L’occasion également de parcourir une période de 300 ans au cours de laquelle s’est développée une culture de l’image toujours actuelle. Ces images furent toutefois contestées et leur statut fut remis en question, notamment lors de la Furie iconoclaste de 1566, qui avait pour but de combattre l’idolâtrie. En parallèle avec les expositions majeures, BOZAR se penchera sur la puissance de l’image : comment celle-ci se crée et peut être anéantie, aujourd’hui encore. 

En vue de ce projet, BOZAR LAB lance un premier appel ouvert aux entreprises, start-up, artistes et chercheurs innovants, qui sont invités à réfléchir avec l’équipe de BOZAR à la façon dont les nouvelles technologies et applications peuvent renforcer et améliorer l’expérience du visiteur. Cette réflexion devrait déboucher sur le développement d’applications concrètes. Y sont éligibles toutes les idées innovantes !


  • Période de fin d'année

    Le 25 décembre et le 1er janvier, le Palais des Beaux-Arts sera fermé. Le 24 et le 31 décembre, le Call Center, le Box-Office et les expositions fermeront à 16 heures.

    — publié le
  • — publié le
  • BOZAR renforce son engagement pour le dialogue Afrique-Europe

    lire la suite
    — publié le