22

Sébastien Van Malleghem remporte la troisième édition du BOZAR-NIKON Monography Series Award.
Le jeune photographe a su convaincre le jury avec Prisons, sa série percutante, pour laquelle il s’est documenté durant plusieurs années sur la vie dans les prisons belges.

Avec Prisons (2011-2014), Sébastien Van Malleghem (°1986, Rosières) a touché une corde sensible. Après sa série Police (2008-2011), pour laquelle il est entré dans les coulisses de la police belge en la suivant sur le terrain, il s’est consacré aux prisons belges. Le résultat de ces années de travail est à voir dans un intense reportage en noir et blanc, qui, sans rien cacher et de manière authentique, illustre la vie derrière les barreaux. Van Malleghem dirige son objectif sur ce que nous ne voulons pas voir : les lacunes de notre système juridique, dans ce pays qui dit tenir en haute estime les idéaux de droit et d’humanité. Une fois en prison, les détenus sont soustraits à la vue de la société et collectivement, nous fermons les yeux sur leur sort.

C’est avec beaucoup de conviction que le jury multidisciplinaire s’est prononcé pour ce travail, pour l’urgence de la question et sa mise en œuvre cohérente. Van Malleghem approche les détenus animé d’un sentiment d’humanité universel. À travers ses photos s’expriment une grande implication et un énorme respect pour son sujet.

Le BOZAR-NIKON Monography Series Award récompense l’œuvre d’un photographe belge et lui donne la chance de présenter une exposition solo au Palais des Beaux-Arts.