21

Le réalisateur chilien Patricio Guzmán vous emmène vers les eaux calmes de la Patagonie occidentale, à travers les groupes d’îles où vivent les derniers peuples indigènes. Deux mystérieux boutons de nacre reposant au fond de l’océan rappellent les nombreux prisonniers politiques qui, sous la dictature d’Augusto Pinochet, furent jetés à la mer et y périrent. À l’instar de Nostalgie de la lumière (2010), Guzmán allie dans ce documentaire des images de paysages naturels à couper le souffle au terrible passé du Chili. Ce film franco-chilo-espagnol a remporté cette année le prix du meilleur scénario lors du Festival international du film de Berlin.

Q&A : Ronnie Ramirez