25
Jacques Rancière

Jacques Rancière philosophe

Jacques Rancière

Jacques Rancière philosophe

Jacques Rancière

Jacques Rancière

Jacques Rancière philosophe


Jacques Rancière est un ancien élève de Louis Althusser. En 1964, ils ont publié ensemble le très influent Lire le Capital. Puis, Mai 68 a marqué un tournant. Rancière a trouvé qu'Althusser laissait trop peu de place, dans sa pensée, pour une révolte spontanée. Il se met à étudier la relation entre la philosophie et la classe ouvrière. Après avoir commis des ouvrages sur la philosophie politique, dont Aux bords du politique, Rancière se penche sur la culture visuelle et le lien entre politique et esthétique. L’Inconscient esthétique et Malaise dans l’esthétique ont suscité de vives réactions dans le monde de la philosophie et l'art contemporain. Jacques Rancière: « Je ne pense pas que la philosophie ait une identité distincte qui lui confère une mission distincte. Il n'existe aucun lien clair entre la philosophie et l'expérience esthétique. Pour moi, la philosophie, c'est un lieu en mouvement ». Jacques Rancière (1940) est professeur émérite de philosophie à l'université Paris VIII. Il a écrit une vingtaine d'essais et d'ouvrages sur la politique, l'héritage du marxisme, la politique et l'esthétique : e.a. Le Philosophe et ses pauvres (1983), Aux Bords du politique (1990), Le Partage du sensible (2000), L’Inconscient esthétique (2001), Malaise dans l’esthétique (2004), La Haine de la Démocratie (2005), Chronique des temps consensuels (2005) et Politique de la littérature (2006).