21

L’Europe est le continent qui abrite le plus d’auteurs d’origine étrangère. Transpoesie célèbre la diversité linguistique de l’Europe. Cette année, les poètes issus de la migration sont à l’honneur. Ils liront des extraits de leur œuvre tandis que des traductions en français, néerlandais et anglais seront projetées. Gudrun De Geyter, journaliste à KLARA, présente les poètes. 

Avec Faraj  Bayrakdar (Syrie/Suède), Lidija Dimkovska (Macédoine/Slovénie), Ricardo Domeneck (Brésil/Allemagne), Wioletta Greg (Pologne/Angleterre) Fiston Mwanza Mujila (RD Congo/Autriche).

Faraj Bayrakdar a été emprisonné par les autorités syriennes en 1987 et n’a été libéré que 14 ans plus tard. Il est le lauréat de divers prix : le International PEN Award (American Center West, 1999), le prix Free Word (2004), PEN pour la liberté d’expression (Pays-Bas, 2006) et le prix Tucholsky (2007).

Lidija Dimkovska a publié six recueils de poésie et trois romans. Elle a reçu les plus hautes récompenses en et plusieurs de prix, y compris le Prix de littérature de l’Union européenne en 2013. Cette année elle a gagné Prix européen de poésie Petru Krdu.

Ricardo Domeneck est l’une des voix les plus passionnantes de la poésie brésilienne. Il appartient à une nouvelle génération de poètes qui est aussi à l’aise sur le papier que sur la scène. Ses poèmes ont déjà été traduits en allemand, anglais, espagnol, français et slovène, entre autres.

Wioletta Grzegorzewska a publié plusieurs tomes de poésie sous le pseudonyme de Wioletta GREG. En 2017, les éditions Portobello Books publieront son livre Swallowing Mercury. Son œuvre est traduite en anglais, en espagnol, en catalan, en français et en gallois.

Fiston Mwanza Mujila a étudié à Lumbashi, après quoi il a reçu son doctorat à Graz en Autriche. En parallèle de son parcours universitaire, il s'engage dans de nombreuses activités littéraires. L’auteur a reçu de nombreux prix littéraire, dont celui de la ville de Graz pour son premier roman,  Tram 83, livre éminemment poétique et nerveux.