24

Orchestre symphonique de la MonnaieAlain Altinoglu direction – Roger Muraro piano

Programme

Les Préludes, S. 591 Franz Liszt
Concerto pour piano et orchestre n° 1, S. 124 Franz Liszt
Musique pour cordes, percussion et célesta, Sz. 106, BB 114 Béla Bartók


« … une audace étonnante, tant dans la forme que dans l’intention. Cette audace n’est autre qu’une tendance fanatique au nouveau, à l’inhabituel. » L’audace que Béla Bartók appréciait dans la musique de son compatriote Franz Liszt caractérise tout autant son propre style. Deux pôles opposés pourtant apparentés : l’un, romantique extraverti, « inventeur » du poème symphonique et le plus célèbre pianiste virtuose du XIXe siècle, apprécie aussi l’intimité ; l’autre, introverti classique par excellence, moderniste du XXe siècle, magicien inventif, ne dédaigne pas les explosions orchestrales. Ce mini-festival de deux jours consacré à la musique de ces deux compositeurs phares hongrois donnera à entendre deux concertos pour piano et deux poèmes symphoniques de Liszt, ainsi que deux magnifiques œuvres symphoniques de Bartók. Alain Altinoglu est assurément dans son élément avec ces chefs-d’oeuvre du grand répertoire.