23

Les Musiciens du LouvreEmöke Baráth soprano – Francesco Corti clavecin, direction

Programme

Venus and Adonis HWV 85, reconstructed by L. Guglielmi Georg Friedrich Haendel
Trio pour hautbois, basson et b.c. en ut mineur Giovanni Platti
Cantata "Benché sempre crudel" Reinhard Keiser
Cantata "Se pari è la tua fè", HWV 158c Georg Friedrich Haendel
Aria "Dolce pur d’amor l’affanno" (Cantata HWV 109) Georg Friedrich Haendel
Folia pour clavecin Alessandro Scarlatti
Da sventura a sventura Alessandro Scarlatti
Trio pour hautbois, violoncelle et b.c. en sol mineur Giovanni Platti
Cantata "Mi palpita il cor", HWV 132b Georg Friedrich Haendel


Le séjour que Händel fit en Italie entre 1706 et 1710 fut décisif. Sans renier ses racines allemandes, le compositeur puisa abondamment dans les pratiques musicales locales. Autour de la célèbre cantate Mi palpita il cor, Les Musiciens du Louvre dirigés par Francesco Corti dévoilent les maîtres qui influencèrent ce compositeur voyageur : de Reinhard Keiser, alors directeur de l'Opéra de Hambourg, au maître de l’opéra napolitain Alessandro Scarlatti. Sur scène, la brillante soprano hongroise Emöke Baráth retrouve Les Musiciens du Louvre aux côtés desquels elle a chanté la Messe en si mineur de Bach en 2013 et 2014.