25

La nature morte occupe une place prépondérante parmi les genres picturaux de l’art plastique occidental, mais elle est trop souvent considérée comme un exercice académique d’imitation. Cette exposition ambitieuse et originale réfute cette idée et propose pas moins de 400 ans de nature morte espagnole.
 

La nature morte espagnole occupe une place unique en Europe : clairement apparentée aux modèles flamands et italiens, elle adopte un langage visuel absolument unique, développé par Sanchez Cotán et ses contemporains. Le genre connaît un essor sans précédent à la fin du baroque avant de devenir subitement, au XXe siècle, un véritable champ de bataille pour les arts. L’avant-garde voit en effet dans la nature morte un moyen unique de s’adonner à une nouvelle expérience : le cubisme.
 

Ce voyage époustouflant dans l’histoire de la nature morte est illustré par des œuvres des grands maîtres espagnols, de Velázquez et Goya à Picasso, Dali et Miró.
 

Vous êtes captivé par les natures mortes espagnoles ? Allez jeter un coup d’œil chez nos voisins des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique. Vous y (re)découvrirez de superbes natures mortes de Frans Snijders, de son élève Joannes Fyt et de Joachim Beuckelaer, entre autres, mais aussi d’Ensor, Spilliaert et Magritte. À Anvers, la maison Snijders&Rockox, récemment rénovée, vaut également le détour. Frans Snijders y vivait. Idéal pour se plonger dès maintenant dans l’ambiance de l’Année baroque 2018 organisée à Anvers.

 

Le saviez-vous ?

  • Profitez du printemps grâce à notre Spring Pass

    Pour € 25 à peine, vous pourrez visiter les expositions Dirk BraeckmanFernand LégerSpanish Still Life et Hugo Claus quand vous le souhaiterez (attention, veuillez tenir compte des différentes dates de fermeture des expos), jusqu’au 3 juin 2018. Cela vous intéresse ?

    lire la suite
    — publié le

En cours et à venir

Précédemment