24

LUNÄ fait référence à la Lunar Society of Birmingham – un groupe de personnes enthousiastes et d’intellectuels qui se réunissaient les nuits de pleine lune pour découvrir de nouvelles idées et en débattre. Ces « Lunaticks », comme on les appelait, ont transformé la science et changé le monde. Ils ont élaboré des théories et construit des moteurs, inventé des machines et des idées. Ils ont changé leur époque.

Trois siècles plus tard, nous vous invitons à redécouvrir cet esprit en prenant place autour d’une plateforme, réplique de la table autour de laquelle se réunissaient à l’origine ces Lunar Men. Ce « LUNÄ Talk » s’inscrit dans le cadre d’un vaste projet de recherche baptisé  « Triangular Trade ». Il traitera de l’incidence de la production et du commerce du coton sur l’abolition de l’esclavage et la colonisation/décolonisation, tant d’un point de vue historique que du point de vue contemporain, lequel examine la façon dont l’économie mondiale d’aujourd’hui s’en trouve influencée.  

Avec : Helen Elands (historienne d'art, chercheuse indépendante, Londres, UK), Wouter Elsen ( journaliste photo et vidéo indépendent, co-créateur du documentaire The Cotton Connection, Ouagadougou, BE / BF), Dr. Patricia Fara (Historienne, University of Cambridge, UK), Remy Jungerman (Artiste, SR / NL), Karin Lurvink (Post-doc chercheuse sur l'impacte économique des activités transatlantiques de la république hollandaise, basées sur l'esclavage, pendant les 18 en 19ième siècles, University of Amsterdam, NL), Prof. Dr. Eric Vanhaute (Professeur d'histoire économique, sociale et mondiale, Ghent University, BE), Maarten Vanden Eynde (artiste à l’origine de « Triangular Trade ») et Marjolijn Dijkman (artiste et co-organisatrice de LUNÄ Talk).