16

L’Iran a vraiment besoin d’art. La scène théâtrale, bien vivante, a le vent en poupe et les salles privées poussent comme des champignons à Téhéran. Pour beaucoup d’Iraniens, le théâtre est un moyen très simple de développement personnel et de réflexion sur le statu quo, comme le montrent très bien les pièces des représentants de la jeune garde qui, étonnamment souvent, font le lien entre leur vécu et l’histoire de leur pays. Du 15 au 18 mars, BOZAR invite à Bruxelles quelques metteurs en scène iraniens remarquables. L’occasion de  découvrir la scène théâtrale iranienne contemporaine !

Nous servirons de délicieuses spécialités iraniennes avant et après chaque représentation. Laissez-vous porter par leurs saveurs pour vous mettre dans une ambiance iranienne avant le spectacle ou pour accompagner vos discussions à son issue. 

Précédemment