18

Paix, amour et liberté! Une folle épopée sur les traces du mouvement hippie soviétique vous emmène dans le psychédélisme des années septante. À la recherche de la liberté et du bonheur sous la coupe de régimes politiques autocratiques, un groupe haut en couleurs d’artistes, musiciens, vagabonds et personnages en tous genres aux cheveux longs ont créé leur propre système au sein de l’Union soviétique. Des années plus tard, un groupe de hippies excentriques estoniens se rend à Moscou, où, tous les ans, le 1er juin, des gens se rassemblent pour commémorer l’arrestation tragique par le KGB de milliers de hippies en 1971.


En présence du réalisateur
L’Estonienne Terje Toomistu est anthropologue et réalisatrice de documentaires. Son travail touche souvent à des thèmes comme les processus transculturels, l’univers homosexuel et la mémoire culturelle. Elle possède un double Master (cum laude) en Ethnologie et en Médias et Communication de l’Université de Tartu, où elle prépare actuellement un doctorat en anthropologie. En 2013-2014, elle était Fulbright Fellow de Berkeley, aux États-Unis. Avec l’artiste estonienne Kira, elle a organisé une exposition multimédia sur les hippies soviétiques qui a été montée dans des musées et galeries à travers le monde.

Le saviez-vous ?

  • Estonie : un cinéma en pleine effervescence

    Dans le cadre de notre Focus sur l’Estonie, qui préside jusqu’à la fin de l’année le Conseil de l’Union européenne, nous célébrons son cinéma les 6 et 7 décembre.

    — publié le