23

Vu le grand intérêt suscité par l'exposition Watching You, Watching Me, celle-ci est prolongée jusqu'au 9 mars. 

 

Où est la limite entre photographie et surveillance ? Watching You, Watching Me met en images le travail de dix artistes qui examinent de près la culture de la surveillance et explorent la frontière fragile entre public et privé. Du documentaire au street art.

L’exposition se penche sur la photographie, envisagée comme un instrument de surveillance et un outil permettant de souligner et de remettre en question l’impact négatif de son utilisation. Pour s’attaquer à la difficulté de rendre manifeste ce qui est à la fois omniprésent et caché – apparemment partout et nulle part en même temps –, les artistes de cette exposition ont eu recours à une série d’approches dynamiques.

Avec des œuvres de Mari Bastashevski & Privacy International, Edu Bayer, Josh Begley, Paolo Cirio, Hasan Elahi, Andrew Hammerand, Mishka Henner, Simon Menner, Julian Roeder et Tomas van Houtryve.

Commissaires: Stuart Alexander, Susan Meiselasz, Yukiko Yamagata

L'exposition fait partie des évènements 2018 Privacytopia, organisés dans le contexte de la conférence internationale Computers, Privacy and Data Protection (CPDP): The Internet of Bodies

Le saviez-vous ?

  • Un printemps record pour BOZAR

    Nos expos de printemps ont déjà attiré 270 000 visiteurs. Dernière chance de visiter la rétrospective de Fernand Léger, ouverte jusqu’à dimanche !

    lire la suite
    — publié le

Précédemment