23

En présence d'Agnès Devictor.

Ce film dresse le portrait d’un artiste qui se définit, par son approche exceptionnelle de l’art et de la vie, comme l’un des plus fervents admirateurs de la vie elle-même. L’objectif premier de ce documentaire est de partager 76 minutes et 15 secondes de moments inédits de la vie et du travail d’Abbas Kiarostami, en hommage à son parcours créatif de 76 ans et 15 jours. Les images ont été sélectionnées parmi des heures d’archives, filmées au cours de 25 ans d’amitié, en Iran et à l’étranger, à diverses occasions : festivals de cinéma, expositions de photographies, séances photo, événements artistiques, ateliers, ainsi que des moments uniques de sa vie quotidienne.

Né en 1954 à Oroumieh (Iran), Seifollah Samadian a commencé sa carrière de photographe en 1968 et de réalisateur de documentaire en 1978. Il a été membre du jury, commissaire d’expositions photo et organisateur d’ateliers dans le cadre de plusieurs événements nationaux et internationaux. Il est aussi le fondateur et directeur de l’Annual Image Visual Arts Festival et du Tassvir Film Festival depuis 2003. Il dirige en outre le magazine Tassvir (« image »), dont il est le fondateur et le rédacteur  en chef depuis 1991. Il a réalisé son premier documentaire, « Iranian Revolution », en 1979. « 76 Minutes and 15 Seconds with Abbas Kiarostami » est son dernier long métrage documentaire.

 

"76 Minutes and 15 Seconds by Abbas Kiarostami" de Seifollah Samadian sera précedé par la projection de "Take me home" d'Abbas Kiarostami.

TAKE ME HOME 

(Iran, 2016, 16 min)

Abbas Kiarostami a embarqué sa caméra dans le Sud de l’Italie et nous montre une série d’allées et d’escaliers dans une vidéo sublime et ludique. Tourné en noir et blanc, ce dernier court métrage du réalisateur a été présenté récemment en première à Venise. L’œuvre bénéficie d’un scénario soigneusement construit, qui met en avant la nature trompeuse de son travail et sa manipulation habile du temps et de l’espace. 

Réalisateur, scénariste, photographe et producteur de film iranien, Abbas Kiarostami a travaillé depuis 1940 à une quarantaine de films, dont notamment des courts métrages et documentaires. Plusieurs de ses films, Close-Up (1990), Le Goût de la cerise (1997) – Palme d’or au Festival de Cannes cette année-là – et Le Vent nous emportera (1999) ont été encensés par la critique. Ses réalisations plus récentes incluent Copie Conforme (2010) et Like Someone in Love (2012).