23

Projection, suivie d’une discussion entre Philippe Terrier Hermann et Smaïn Laacher
 
En collaboration avec le sociologue Smaïn Laacher, Des hommes en trop interroge le rapport de l’homme occidental à la notion de l’Autre. L’artiste pose les bases d’une réflexion sur la figure sémantique du migrant. Corps en apesanteur, n’étant soutenu ni par le droit ni par le sol, il nous fait part de ses questionnements philosophiques par le prisme d’un dialogue entre un panel de femmes dans la maturité de l’âge, et de ces hommes, errant tels des animaux traqués et racontant ici leur histoire face caméra. Une fiction poignante, témoignant de ce que représente la figure du clandestin à travers les peurs et les fantasmes qu’il dégage dans l’inconscient collectif.

En 2016, la Thalie Art Foundation a coproduit le film de Philippe Terrier-Hermann, Des hommes en trop, dont les recherches de Smaïn Laacher ont largement alimenté l’écriture.
 
Philippe Terrier-Hermann (France, 1970)
Après des études de photographie à la School of the Art Institute of Chicago, il réalise son premier projet, Intercontinental 1996-2000, à la Rijksakademie à Amsterdam. Son travail se déploie sous la forme de vidéos et de photographies, qui ont en commun la volonté de mettre en évidence nos fascinations et nos conditionnements envers certains archétypes.