14

Belgian National OrchestraJames Feddeck direction – Esther Yoo violon – Rosalinde Ventris violon alto

Programme

Verklärte Nacht, op. 4 Arnold Schönberg
Symphonie concertante pour violon, alto et orchestre, KV 364 Wolfgang Amadeus Mozart
Don Juan, poème symphonique, op. 20 Richard Strauss


Fruits défendus

Se promenant dans le froid à travers un bois, elle lui dévoile son plus grand secret : «Je porte un enfant, et il n'est pas de toi». Verklärte Nacht (1943), d’après un poème moderniste de Richard Dehmel, transgressait les conventions viennoises de la fin de siècle tant par son contenu que par le langage musical innovant de Schönberg. Deux personnes s’unissent, la nuit se transforme.

Éclairés par la lune, le violon et l’alto poursuivent ce jeu amoureux dans la Sinfonia concertante (1779) de Mozart. La violoniste Esther Yoo, lauréate du Concours Reine Elisabeth, a débuté la saison dernière aux côtés de l’Orchestre National. L’alto est entre les mains de Rosalinde Ventris de la Chapelle musicale Reine Elisabeth.

«Don Juan (1888) a rencontré un grand succès, c’était magique. À la fin, un tonnerre d’applaudissements a rempli la salle», écrit le jeune Strauss (24 ans) à son père à l’issue de la première. Le séducteur fait son entrée, accompagné par quatre cors bourdonnants. Tour à tour, la clarinette, le basson et le cor lancent au macho espagnol des thèmes amoureux rivalisant de raffinement pour l’aider à attirer les jeunes filles innocentes dans le jardin.