24

Pierre-Laurent Aimard piano

Programme

Variations Goldberg, BWV 988 Johann Sebastian Bach


Au cours de cette saison 2018-2019, nous consacrons un « Portrait » à Pierre-Laurent Aimard. Ce pianiste français se produira à trois reprises au Palais des Beaux-Arts, deux fois avec orchestre et une fois en récital. Il inscrit les éternelles Variations Goldberg de Bach au programme de ce récital. Elles symbolisent – comment pourrait-il d’ailleurs en être autrement lorsqu’il s’agit d’une œuvre de Bach – l’équilibre parfait, un tout mathématiquement symétrique. À la base de cette architecture musicale magistrale se trouve une aria limpide et envoûtante, fondement ultrasolide du cycle. Fort de son approche intelligente de chaque œuvre, de sa technique subtile et de sa sensibilité, Aimard dispose des atouts idéaux pour s’attaquer à ce moment précis de la littérature pianistique.
Son concert est le troisième et dernier de la saison mettant à l’honneur les Variations Goldberg. Tant le pianiste-compositeur Uri Caine que Frank Peter Zimmermann, accompagné par Antoine Tamestit et Christian Poltéra, donneront une lecture très personnelle de cette œuvre emblématique.

 

Écoutez la playlist "Early Music" sur Spotify

Le saviez-vous ?

  • Entretien avec Pierre-Laurent Aimard

    COMMENT NOURRIR UN FEU

    Le pianiste français voue un profond respect aux œuvres et aux diverses formes de pensée musicale. Pour entretenir le feu qui l’anime, il se penche sur les Variations Goldberg de Bach : une pièce aussi désirable qu’imposante.

    — publié le