15

Les MuffattiValer Sabadus contre-ténor – Xavier Sabata contre-ténor

Programme

Sinfonia (Tassilone) Agostino Steffani
Begl’ occhi, oh Dio, non più Agostino Steffani
Risveglia lo sdegno (Poro) Georg Friedrich Haendel
Vive l'immagine vostra (Le Lodi d'Augusto) Antonio Caldara
Extrais de l'Ouverture (Rodrigo / The Alchemist) Georg Friedrich Haendel
Di lago o fonte il molle argento (Teofane) Antonio Lotti
Qual tigre e qual Megera (Teseo, HWV 9) Georg Friedrich Haendel
Cerco in vano di placare (Tamerlano, HWV 18) Georg Friedrich Haendel
"Der lächerliche Prinz Jodelet" (Ouvertüre) Reinhard Keiser
Chi perde un momento (Giulio Cesare, HWV 17) Georg Friedrich Haendel
Senza speme di farmi contento (Il Trionfo di Camilla) Giovanni Bononcini
Her lovely face (Pyrrhus and Demetrius) Nicola Francesco Haym
Se parla nel mio cor (Giustino, HWV 37) Georg Friedrich Haendel
Cor ingrato (Rinaldo, HWV 7) Georg Friedrich Haendel
Ouverture, op. 10/7 Giuseppe Sammartini
Rompi e lacci (Flavio, HWV 16) Georg Friedrich Haendel
Concerto Grosso, op. 3/4 (extraits) Pietro Castrucci
Dolci fresche aurette (Polifemo) Nicola Porpora
Venti, turbini, prestate (Rinaldo, HWV 7) Georg Friedrich Haendel


Amour et haine, séduction et duperie, rivalité et fraternité : la dualité est au cœur de l’intrigue opératique. La tension dramatique générée par ces oppositions a inspiré aux compositeurs des duos aussi diversifiés que d’une étonnante expressivité. Steffani, Caldara, Porpora, Lotti ou encore l’illustre Händel se sont tournés vers les grands castrats – considérés à leur époque comme de véritables demi-dieux – pour exécuter des airs mettant au défi leur époustouflante virtuosité.

Aujourd’hui, les castrats ne sont plus. Demeurent toutefois d’exceptionnels contre-ténors capables de rivaliser avec les maîtres du passé grâce à leur agilité vocale et leur timbre unique. Direction Londres, en compagnie de Valer Sabadus et Xavier Sabata et de leur voix extraordinaire, à la découverte d’un opéra imaginaire tout droit sorti du XVIIIe siècle naissant.