22

Belgian National OrchestraHugh Wolff direction – Sophie Karthäuser soprano – Thomas E. Bauer baryton – Collegium Vocale Gent

Programme

War Requiem Annelies Van Parys
Symphonie n° 5 Gustav Mahler


« Die englischen Stimmen / Ermuntern die Sinnen / Daß alles für Freuden er-wacht » : c’est avec un solo lyrique pour soprano que le dernier tableau de la Qua-trième de Mahler, une fête au paradis, se clôture. Le contraste avec sa Cinquième Symphonie (1904) ne pouvait être plus radical. Celle-ci débute par une marche fu-nèbre introduite par un sinistre solo de trompette qui annonce une nouvelle période dans l’œuvre de Mahler. Plus aucune voix humaine, plus d’inspiration directe puisée dans les histoires ou les chansons populaires, ni de programme à suivre. Mahler compose la Quatrième avec passion – se livrant entièrement à la puissance pure et brute de la musique en tant que célébration des passions humaines. L’usage inno-vant de la tonalité progressive dans la Cinquième – qui passe du mineur au majeur au fil des cinq parties – exprime le drame intérieur de la musique : se relever d’une tragédie pour atteindre la victoire et le triomphe. Dix ans plus tard, la prophétie de Mahler allait devenir réalité dans les tranchées d’Ypres.
Cent ans après la Première Guerre mondiale, le Belgian National Orchestra crée War Requiem de la compositrice flamande Annelies Van Parys. La rhétorique de guerre de l’agresseur résonne dans le libretto allemand de Dea Loher. Accompa-gnés par le Collegium Vocale, la soprano belge Sophie Karthäuser et le baryton al-lemand Thomas Bauer prêtent leur voix à la peur et au (dés)espoir de la génération perdue de 14-18. Le concert a lieu dans le cadre des commémorations nationales de la Première Guerre mondiale en Belgique.
 

Le saviez-vous ?

  • Une Brève Histoire de la Mort 

    Dès le XVe siècle, le requiem – ou missa pro defunctis – a inspiré aux compositeurs certaines des plus belles pages de l'histoire de la musique.

    — publié le
  • Annelies Van Parys 100 ans après la Grande Guerre

    Un nouveau War Requiem

    Le dimanche 11 novembre marquera le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Pour commémorer de cet événement, le Belgian National Orchestra et BOZAR vous présentent une nouvelle œuvre : A War Requiem de la compositrice belge Annelies Van Parys.

    — publié le