18

Kunstenpunt et BOZAR organisent cette table ronde sur la culture en Europe pour tenter de comprendre le contexte politique et social dans lequel travaillent les artistes et organisations d’Europe centrale et du Sud-Est. Comment des initiatives engagées cherchent-elles à renouer avec la société civile et comment revisitent-elles des modèles institutionnels ? Partout en Europe, les tendances nationalistes et populistes sont à nouveau à l’œuvre. Que pouvons-nous apprendre les uns des autres, quels sont les besoins des initiatives artistiques d’Europe centrale et du Sud-Est et comment pouvons-nous collaborer ?

Dans son discours d’ouverture, la Prof. Milena Dragićević Šešić (University of Arts, Belgrade) parle du rôle du secteur culturel indépendant dans la transition et l’avènement d’une société citoyenne en Europe centrale et du Sud-Est après la chute du Mur.
Cinq organisations présentent ensuite le contexte locale spécifique de leur travail et de leurs activités, ainsi que leur structure et leur mode de financement : Albert Heta, directeur du Stacion - Center for Contemporary Art à Pristina (Kosovo), Hajnalka Somogyi, directrice de la OFF-biennale Budapest, Yane Calovski de l’espace off Press to Exit et du réseau l’espace d’artistes Jadro à Skopje (Macédoine), Bige Örer, directeur de la Biennale d’Istanbul, membre de la fondation privée Istanbul Foundation for Art And Culture IKSV (Turquie) et enfin, Corina Bucea et Diana Marincu de l’initiative collective et indépendante Fabrica de Pensule à Cluj-Napoca (Roumanie).