16

Que savons-nous au juste de la scène culturelle iranienne, en pleine effervescence ? Comment les échanges artistiques à court terme aident-ils les artistes à mieux comprendre la société qui les accueille et sa scène culturelle? Quel est le rôle et quelle est la situation des artistes qui travaillent dans ce contexte spécifique ? Quelles ont été leurs expériences à cet égard à Anvers et à Téhéran ? Comment un endroit particulier façonne-t-il la pratique artistique ? Telles sont quelques-unes des questions qui seront examinées lors de cet événement.
BOZAR invite Saddie Choua (BE) et Amir Farsijani (IR) à partager leurs expériences, respectivement à Téhéran et à Anvers, dans le cadre  de leurs résidences artistiques  organisées par BOZAR et AirAntwerpen, en collaboration avec la résidence Kooshk à Téhéran et EUNIC Téhéran. La séance « Meet the Artists » présentera les pratiques artistiques de Choua et Farsijani ainsi que leurs réalisations respectives à Téhéran et Anvers.

Cette présentation précédera Welcome to Iran. Focus on performing arts, du 15 au 18 mars à BOZAR.

À propos des artistes :
Dans sa pratique, Saddie Choua se consacre au rôle de l’image dans les domaines des loisirs et de la politique, ainsi qu’à leur influence sur la représentation sociale de l’« Autre ». Elle  souligne les structures du pouvoir qui sous-tendent aujourd’hui l’industrie de l’image et distingue les préjugés et malentendus qu’elles suscitent. Lors de ses promenades quotidiennes dans la ville,  Amir Farsijani s’intéresse surtout aux processus d’urbanisation et aux paysages. Il examine de près notre rapport à l’architecture et la façon dont nous l’intégrons dans notre quotidien.