17

Les débats liés à la revitalisation du centre-ville à Bruxelles (extension du piétonnier, réaménagement des boulevards de la Petite Ceinture, etc.) portent principalement sur la politique de mobilité et les questions environnementales et socio-économiques. Bien que ces projets se situent dans des quartiers historiques souvent remarquables, la dimension patrimoniale est fort peu débattue. Or, une meilleure intégration du paysage urbain historique dans les projets contemporains présenterait un double avantage. Premièrement, celui de s’appuyer sur des espaces hérités dont les qualités (architecturales, urbanistiques, fonctionnelles) offrent, à bien des égards, un atout pour le développement urbain actuel. Deuxièmement, celui de profiter du réaménagement de l’espace public pour redonner sens, visibilité et  lisibilité au patrimoine bruxellois.

Christophe Loir est Historien, Professeur à l'ULB et Président de la Filière Histoire.