18

Danubia Orchestra ÓbudaDirk Brossé direction – John Malkovich Narration – Ino Mirkovic violon – Anastasya Terenkova piano

Programme

Simple Symphony, op. 4 Benjamin Britten
Méditation (Thaïs) Jules Massenet
Psycho Suite Bernard Herrmann
Adagio (To the Unknown Soldier) Dirk Brossé
Danses roumaines, BB68/Sz56 Béla Bartók

Report on the Blind

Concerto pour piano et cordes Alfred Schnittke
Héros et tombes (texte) Ernesto Sabato


Dans son roman Héros et tombes (1961), l’écrivain argentin Ernesto Sabato présente la vision paranoïaque de Fernando selon laquelle le monde serait dirigé par des aveugles. Dans cette allégorie tragique, le personnage exprime sa peur inexorable de l’inconnu, d’un contrôle absolu et sa crainte d’un jour subir une condamnation. Cet univers sombre rappelle le contexte d’oppression dans lequel évolua le compositeur germano-russe Alfred Schnittke, taxé d’immoralité par le journal soviétique la Pravda. Le langage dissonant et expressif de son Concerto pour piano constitue un parfait contrepoint au chapitre « Rapport sur les aveugles » du roman d’Ernesto Sabato. Le célèbre acteur américain John Malkovitch se chargera de servir la profondeur du texte que sublimera, par son jeu intensément habité, la pianiste russe Anastasya Terenkova.