18

La restauration de la Vielle Havane est reconnue internationalement comme l’un des projets de renaissance urbaine les plus innovants et inspirants au monde.
Depuis l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, qui a eu un impact terrible sur l’économie cubaine, le Bureau de l’historien de la ville, dirigé par Eusebio Leal, génère des revenus issus du tourisme pour investir dans la restauration du patrimoine et des infrastructures sociales.
Grâce à un plan de « restauration intégrale », Eusebio Leal a réussi à sauver des centaines de bâtiments importants et redynamiser la vie culturelle de la ville tout luttant contre la gentrification en encourageant les habitants de la Vieille Havane à continuer à vivre, travailler, étudier et profiter de leur retraite dans le centre historique de la ville.

Comment répondre au défi colossal pour préserver le patrimoine architectural et culturel de la ville ? Est-il possible de contourner le tourisme de masse, si répandu partout dans le monde, et d’éviter de faire pression sur les habitants locaux et leur culture ? Le plan d’urbanisme d’une ville peut-il prévoir l’impact social qu’il aura ? Comment la restauration peut-elle être financée dans un climat économique défavorable ?

BOZAR et l’Ambassade de Cuba invitent Eusebio Leal à partager certains de ses secrets professionnels et à discuter de projets en cours et futurs en compagnie de Benoît Moritz, architecte et urbaniste qui conduira la discussion.