14

En présence de Charlemagne Palestine.

Tout au long des années 70, Charlemagne Palestine a produit un ensemble d’œuvres vidéo psychodramatiques axées sur la performance. Ces œuvres mettent en jeu de manière ritualisée le corps, le mouvement et le son pour parvenir à extérioriser des états intérieurs. Ces exercices phénoménologiques, très personnels et souvent emprunts de violence, remettent en question l’identité et la perception, et se distinguent par leur interprétation viscérale de catharsis physiques et psychologiques. Le mouvement et le son, associés au corps et à la voix, sont les véhicules qui permettent à Palestine d’évacuer son énergie intérieure. Outre trois de ces vidéos pionnières, l’unique travail réalisé à ce jour par Charlemagne sur support film sera également projeté. On y voit l’artiste se lancer dans une danse rituelle chamanique pour les animaux enterrés dans le cimetière animalier d’Asnières-sur-Seine.