22

Dans le cadre des journées anniversaires de l’occupation du Palais des Beaux-Arts en 1968, BOZAR propose une performance d’« occupation poétique ». Les élèves de l’institut Sainte Marie de Saint-Gilles et Antoine Boute, écrivain-poète-performeur, y présenteront une performance inspirée par l’œuvre du poète palestinien Mahmoud Darwich. Cette performance, issue d'ateliers d’écriture proposés en milieu scolaire par le projet pédagogique « à l’école de la poésie » de BOZAR, constituera une reconnaissance institutionnelle grâce à la parole et la production de ces étudiants.

Antoine Boute
Écrivain, poète sonore, philosophe, performeur, organisateur d’évènements, Antoine Boute explore au fil de ses ouvrages et performances les rapports entre corps, voix, récit, fiction et réalité. Son œuvre est un jeu constamment reformulé, absurde, inquiétant et amusant, auquel il convie qui souhaite y participer. Il est l’un des représentants les plus emblématiques de la poésie expérimentale en Belgique.

Le saviez-vous ?

  • Travailleurs culturels de tous les pays, unissez-vous !

    Mai ‘68 s’est étendu au Palais des Beaux-Arts. Dans la soirée du 28 mai 1968, des artistes et écrivains s’étaient rassemblés dans un café bruxellois. Tous voulaient marquer le coup avec une action collective immédiate... Et quelle action !

    — publié le