14

Des mouvements de protestation peuvent entraîner des mutations sociétales et politiques à des moments critiques. Le panel discutera les mouvements des années 1960 qui ont défié le statu quo à travers l’Europe, les Amériques et l’Afrique. Bien que les causes des mouvements de protestation étaient différentes, ils étaient tous attisés par un ardent désir de changement des rapports de pouvoir. Ces combats pour les libertés personnelles, les droits civils, la justice raciale et l’égalité des chances ont eu un effet important sur les générations suivantes. Les orateurs s’étendront sur la façon dont la politique de contestation est entrée dans leurs vies, et comment les mouvements des années 1960 ont donné forme à leur vue sur le monde aujourd’hui.

Intervenants: Patrick Gaspard (Président Open Society Foundations), Kendell Geers (artiste sud-africain et activiste du mouvement anti-apartheid), Manu Claeys (essayiste, activiste et auteur du livre Red de democratie! (Sauvez la démocratie!)), Timea Junghaus (Directrice du European Roma Institute for Arts and Culture ERIAC, Berlin) et Heleen Debeuckelaere (Co-fondatrice de Black speaks Back).

Présenté dans le cadre du focus que BOZAR consacre à l’héritage de 1968, les mouvements de révolution et le Black Protest à travers le monde.
Modératrice: Heather Grabbe (Directrice de l'Open Society European Policy Institute)

 

Programme:
18:00 réception en présence de Patrick Gaspard
19:00 début de la conférence, suivie d'une réception