20

Le grand espoir de la littérature française entre en dialogue avec son alter ego philosophique. Les deux hommes sont sur le point de se faire connaître dans le monde entier. Aux États-Unis, on les appelle déjà « les nouveaux intellectuels français ». Ils collaborent actuellement à la réalisation d’un livre qui a déjà mené à l’article controversé Manifeste pour une contre-offensive intellectuelle et politique.
« Faire l'expérience de la politique, pour la plupart d'entre nous, désormais, c'est faire l'expérience de l'impuissance », lit-on dans leur manifeste. Parce que le gouvernement français a fermé la porte aux idéaux de gauche, ils appellent les penseurs progressistes à faire entendre leur voix et à occuper l’espace public : « Intellectuels de gauche, réengagez-vous ! ». Lors d’une rencontre unique à BOZAR, Édouard Louis et Geoffroy de Lagasnerie évoquent le rôle de leur engagement sociétal dans leur œuvre littéraire et philosophique.

La conversation sera modérée par Gilles Collard, co-fondateur de la revue Pylône et responsable pédagogique de l'Atelier des écritures contemporaines à La Cambre.

Édouard Louis est le nouveau talent de la littérature française. Son premier roman En finir avec Eddy Bellegueule, sur une famille d’ouvriers dans une petite ville défavorisée du Nord de la France, a connu d’emblée un succès international. Son deuxième roman, l’impitoyable Histoire de la violence, décrit un viol et tente de comprendre les causes et les conséquences de la violence. Récemment, Louis a publié Qui a tué mon père.
Geoffroy de Lagasnerie est philosophe et sociologue. Il est considéré comme l’un des penseurs français les plus importants à l’heure actuelle. Parmi les ouvrages qui ont contribué à sa notoriété, on retrouve L'Art de la révolte. Snowden, Assange, Manning (2015). Il a publié de nombreux articles et livres sur la philosophie sociale et politique, la sociologie culturelle et la vie intellectuelle. Il s’intéresse tout particulièrement au travail de Pierre Bourdieu et Michel Foucault.