21

Cette saison, BOZAR vous a encore réservé plusieurs productions scéniques internationales poignantes, abordant des problématiques et des thèmes actuels qui vous sembleront proches et familiers. D’autant que les artistes qui se produiront sur nos planches sont tous jeunes et porteurs d’un souffle rafraîchissant.

Ils vous parleront de la poésie de l’écrivain palestinien Taha Muhammad Ali, que la magie du théâtre réussit à faire revivre à travers Amer Hlehel. Ou de la réalité sociale des mégapoles d’Extrême-Orient, douloureuse pour les laissés-pour-compte, grâce au travail de Lucas De Man et de Hyunsin Kim. Ou les interrogations d’une jeunesse désabusée dans la Russie d’aujourd’hui, restituées par Tatiana Frolova, la directrice du théâtre KnAM.
Vous serez aussi les témoins des errances de Yalda, une jeune cinéaste retrouvant, après la guerre Iran-Irak, les émotions de l’enfance dans la maison téhéranaise qui l’a vue grandir. Gianina Cărbunariu abordera également la question, toujours délicate, de l’investissement de l’artiste tandis que vous connaîtrez, grâce à Árpád Schilling et le Théâtre hongrois de Timișoara, le destin d’exilés des Balkans, partis chercher en Grande-Bretagne un avenir meilleur, et  que Kristóf Kelemen et Bence György Pálinkás célébreront la fraternité dans une Hongrie pourtant en prise avec ses vieux démons xénophobes. 

Place au théâtre ! Un spectacle valant mieux qu’un long discours, il ne manque plus que vous pour qu’il puisse débuter…

En cours et à venir

Précédemment