19

En présence de Ruth Beckermann (réalisateur).

1985. Kurt Waldheim, ancien secrétaire général des Nations unies, se porte candidat au poste de président fédéral en Autriche. Les révélations de son passé nazi ont fait grand bruit dans le monde entier. « Waldheims Walzer » suit les débats enflammés de l’époque. Ruth Beckermann documente et commente différents partis et différentes voix qui ont pris part aux discussions. La réalisatrice utilise des séquences d’époque qu’elle avait elle-même tournées, et qui avaient disparu dans l’intervalle, ainsi que des archives de la télévision. Des conférences de presse du Congrès juif mondial, des débats lors de l’assemblée générale de l’ONU, des auditions au Congrès américain, ou encore des interventions d’hommes politiques de l’ÖVP, et enfin Waldheim lui-même. Il se dit victime de calomnie et rejette obstinément la moindre révélation. Au début du film, on entend Beckermann en voix off : « Peut-être que ce n’est pas un hasard si les vieilles séquences que j’avais tournées sont réapparues justement maintenant. »