24

En présence de Julien Faraut (réalisateur).

Julien Faraut, incité par Chris Marker lui-même avant sa mort, joue librement avec le premier long-métrage du cinéaste sur les Jeux Olympiques de 1952, et dévoile à la fois des Jeux Olympiques historiques en pleine Guerre Froide et les premiers pas d’un cinéaste majeur.