13

Depuis l'affaire Rushdie en 1989, le débat public et politique sur l'immigration est devenu de plus en plus négatif. Et plus récemment, les notions racistes d'"omvolking", l'idée que "nous allons devenir une minorité dans notre propre pays", font partie de la pensée dominante. Si l'on considère le processus d'intégration à long terme, cependant, ces craintes ne sont que partiellement justifiées. Malgré des problèmes persistants avec une partie de la progéniture des migrants, y compris le terrorisme islamique, la grande majorité d'entre eux participe tout naturellement à nos sociétés et le processus d'intégration a évolué beaucoup plus vite que beaucoup de gens, y compris les migrants, ne le pensent.  Sur la base de son nouveau livre Vijf Eeuwen Migratie, Leo Lucassen se concentrera sur l'après-guerre, montrant ce qu'une approche historique à long terme peut apporter aux débats animés et polarisés actuels.

Leo Lucassen est professeur d'histoire mondiale du travail et des migrations et directeur de l'Institut international d'histoire sociale (IISH). Ses recherches portent sur l'histoire mondiale des migrations, l'intégration, les systèmes migratoires, le contrôle des migrations, les Tsiganes et l'État, la formation et la modernité de l'État et l'histoire urbaine. Leo Lucassen veut stimuler la recherche interdisciplinaire sur l'histoire des migrations et contribuer au débat public sur les migrations.