22

Tony Arnold soprano – Ross Karre percussions – Sigrid Vandenbogaerde violoncelle – Anne Davids flûte – Jean-Marc Fessard clarinette – Jim Findlay projet

« J’ai composé des œuvres difficiles qui reposent sur le travail et la virtuosité des musiciens. Celle-ci devient alors un élément central de l’expérience d’écoute. J’ai écrit des pièces de concert avec une dramaturgie scénographique élaborée et j’ai imaginé des œuvres cultivant l’émotion d’une communauté d’auditeurs. Avec Whisper Opera, j’avais une autre approche… une pièce reposant sur l’infime perception, sur l’intime. Impossible de percevoir le moindre son, le moindre mot si les interprètes ne sont pas près de l’auditoire. Seule la promiscuité avec le auditeur-spectateur, sans intermédiaire, sans écran, sans haut-parleurs, est de mise. Cette partition ne peut être enregistrée ou filmée. La seule façon d’appréhender cette œuvre est d’être là, tout proche, près du son, près de l’infime. » David Lang