20

La Déclaration universelle des Droits de l’Homme (DUDH) représente un tournant historique, établissant pour la première fois une base de normes commune applicable à  tous les individus, tous les peuples et toutes les nations. 70 ans plus tard, les droits politiques et les libertés civiles sont mis à mal, 2018 marquant par exemple la 13ème année consécutive de déclin de la liberté de par le monde. Dans ce cadre, le 70e anniversaire de la signature de la DUDH nous donne l’occasion, en ce moment crucial, de relancer la réflexion autour des principes fondamentaux des droits de l’Homme (universalité, interdépendance et indivisibilité, égalité et non-discrimination), tout en tenant compte des nouveaux défis qu’ils impliquent dans un monde globalisé et numérique.

En partenariat avec le Parlement Européen, le Open Society European Policy Institute et le Human Rights and Democracy Network, BOZAR organise une table ronde pour explorer, 70 ans plus tard, les questionnements que soulèvent cette thématique : que représente la notion de droits humains pour les individus et les communautés, quel sens leur donnent-ils? Voter contre les libertés fondamentales est-il envisageable? Comment les artistes peuvent-ils contribuer à la lutte contre les menaces que ces libertés connaissent ?

Intervenants confirmés: Natalia Kaliada (Belarus Free Theatre Project), Sylvain Plattevoort, (Cartooning for Peace), Pierre-Arnaud Perrouty (Directeur, la ligue des droits de l’homme), Marietje Schaake (Parlement européen, ALDE-NL), Alice Mogwe (The Botswana Centre for Human Rights), débat modéré par Brigitte Herremans (LIga voor de Mensenrechten, Flandre)